Aller directement au contenu. Aller directement à la navigation

Sur nous

Nous sommes un groupe d‘(anciens) étudiants en éducation spéciale et réhabilitation de l‘Université Humboldt Berlin et nous nous intéressons au thème de l‘inclusion.

Depuis février 2007, il y a une ‘la traduction en allemand de la Convention relative aux droits des personnes handicapées‘.

Le concept d"inclusion sociale" occupe une place centrale dans ce texte. Dans l‘article 24, relatif au thème de "éducation", le concept d‘"inclusion " fut traduit par "intégration". De quoi à nos yeux remettre en question le message principal de la convention, du fait de la mise sur le même plan des deux concepts d‘incluion et d‘intégration.

De la vague de "mauvaise humeur" provoquée par cette mauvaise traduction est née l‘idée de lancer ce concours.

 

Et maintenant, nous voudrions nous présenter brièvement:

Rebecca Adam

Je m'appelle Rebecca Adam et sius (encore) étudiante en pédagogie de la réinsertion à Berlin. J'ai plus été sensibilisée au thème de l'inclusion au sein de mon groupe de travail étudiant et via les étudiants de mon institut que lors de cours à l'université. J'espère que le concours attirera l'attention de nombreuses personnes de domaines d'activités différentes sur le thème de l'inclusion, leur donnant l'envie de s'investir davantage dans la question.


Marieke Derichs

Je m'appelle Marieke. J'étudie les sciences de la réinsertion et l'histoire à l'université Humboldt de Berlin afin de devenir enseignante. Je participe à l'organisation de „définitivement inclisif“ parce j'aimerais que tous les élèves quels qu'ils soient apprennent sur les mêmes bancs d'écoles et apprennent ensemble, recevant les mêmes chances de participer ensuite à la vie en société.


Franziska Dörre

Je m'appelle Franzi. Et sinon? J'étudie la pédagogie de la réinsertion à l'université Humboldt de Berlin (bachelor). Pour devenir enseignante. Pour les petites personnes. Je veux améliorer le monde (du moins je le prétends:-)). Je m'énerve sur la discrimination et le préjudice portés aux personnes handicapées. C'est pour ca que je fais partie du projet, parce que lÄinclusion, c'est important!


Stefan Goßrau

Ce ne sont définitivement pas les études qui m'ont amené à l'inclusion, ni même la spécialité sciences de la réinsertion de mon Bachelor. C'est plutôt l'illusion d'une vie harmonieuse les uns avec les autres. Et pourtant, je vais enseigner à des élèves aux comportements originaux et ayant des difficultés d'apprentissage. Il n'y a pas plus à dire, l'exclusion est complètement inutile.


Farina Grundmann

Je m'apppelle Farina et suis également étudiante à l'université Humboldt de Berlin. J'étudie pour devenir enseignante et souhaite que le fait que tous les élèves apprennent ensemble dans le respect de la différence de chacun devienne la chose la plus naturelle au monde!


Frank J. Müller

Après mes études à l'université Humboldt de Berlin (éducation spécialisée) ainsi qu'à l'université technique de Berlin (apprentissage du travail), j'ai terminé ma série de stages obligatoires (entre autres à l'école primaire Heinrich-Zille). En ce moment, j'écris ma thèse avec le soutien de la fondation Heidehof à l'université de Potsdam sur le thème „Opinions des parents sur l'expérience de la diversité dans les écoles primaires de Berlin“. De ce fait, les approches internationales sur l'expérience de la diversité dans les écoles m'intéressent au plus haut point. J'espère que le concours contribuera à une meilleure inerconnexion de ces approches.


Franziska Quednau

J'étudie les sciences de la réinsertion à l'université Humboldt de Berlin et m'occupe plus particulièrement de réinsertion professionnelle. Il n'y a pas que dans les écoles que des personnes sont exclues et envoyées dans des établissements spéciaux avec des enseignements spéciaux. L'accès au marché de l'emploi général est refusé à certaines personnes sous prétexte que leurs capacités ne correspondent pas aux exigences de ce marché. Ceci alors même que la diversité est une condition essentielle pour notre société basée sur la répartition des tâches. Et j'espère bien qu'à l'avenir, lorsque j'explique ce que je fais dans le cadre de mes études, je n'entendrai plus: „Quand les personnes sans handicap ne trouvent pas de travail, commment des personnes avec handicap pourraient-elles en trouver?“


Korinna Schultz

Je suis en Bachelor de pédagogie de la réinsertion avec l'objectif de devenir enseignante et l'espoir de contribuer ainsi à ce qu'un jour une école inclusive devienne réalité, même si ce n'est qu'un petit pas vers une société entièrement inclusive. Peut-être pourtant le plus important – quand les enfants n'apprennent déjà plus à l'école quels enfants sind comparables et quels sont ceux qui ne le sont pas mais mais apprennent à supporter les inégalités. Ce concours est à mes yeux avant tout là pour amener les personnes à ruminer sur le bon côté de la diversité des personnes et est une possibilité d'établir le contact entre des personnes qui veulent lver les barrières!


Nina Steinborn

Je suis Nina et suis étudiante à l'université Humboldt de Berlin. J'étudie pour devenir enseignante en écoles spécialisées, ceci alors même que je considère les écoles spécialisées comme étant inadéquates car elles mènent à ce que des enfants – donc des personnes – soit-disant différents soit triés et éloignés des autres. J'étudie toutefois avec l'espoir de recevoir une vue d'ensemble sur les différents comportements d'élèves étérogènes et les manières individuelles d'enseigner à chacun. Je souhaite que plus de personnes apprennent à comprendre (veulent comprendre) d'ici peu que nous avons tous le droit d'être différents! Qu'on ne puisse ni ne doive pas réussir à séparer les soi-disants „semblables“ des soi-disants „différents“. J'espère que grâce à ce site de nombreuses personnes s'investiront et montreront que nous ne formons qu'un - au-delà de toutes les frontières qui existent tout aussi entre les pays qu'entre et dans les têtes.


Association "parents pour l'intégration" (en allemand:" Eltern für Integration e.V.")

"Eltern für Integration e.V. Berlin" est une association de parents engagée pour la non catégorisation des enfants et des adultes avec un handicap dans les différents environnements sociaux - crèche, école, travail, habitat, loisirs, retraite. Fondée en 1984, l'association est une partie de "vivre ensemble - apprendre ensemble" (en allemand: Gemeinsam leben – gemeinsam lernen). Les membres en sont les parents d'enfants/ de proches avec ou sans handicap. En plus de l'entraide mutuelle, l'association prend également part à la discussion politique sur les droits des personnes et les droits civiques des personnes avec handicap. Contact: http://www.efiberlin.de, buero@efiberlin.de Aller en haut de page

Le projet est soutenu parla Fondation Fürst Donnersmarck.